Retour à l'article normal

UNSA Éducation Nouvelle Aquitaine

 Article publié le lundi 13 avril 2020

CTA de l’académie de Poitiers du 10 avril 2020

CTA du 10 avril 2020

 

Postesadministratifs

 Le CTA était reconvoqué suite à un vote unanime « contre » sur les suppressions d’emploi administratifs. Une nouvelle fois l’Unsa-Education a voté contre la proposition de l’administration.

 

Carte des langues vivantes :

Suite au dernier CTA, le rectorat a retravaillé la carte des langues vivantes et propose de nouvelles ouvertures en Anglais « monde contemporain » dans 12 nouveaux lycées de l’académie.

De plus, il y a confirmation qu’il y aura également maintien de la mention « LLCE » pour les 3 ans à venir afin que les élèves de seconde puissent avoir un cursus complet.

Cette décision faisait suite à la demande de l’Unsa-Education et en particulier du SNPDEN-Unsa (Syndicat National des Personnels de Direction de l’Education Nationale). Ainsi l’ensemble des lycées qui pouvaient prétendre à cette mention seront couverts.

L’Unsa-Education a voté favorablement.

 

Préparation de la rentrée 1er degré :

 Suite aux annonces de JM.Blanquer sur la non fermeture de classes dans les communes de moins de 5000 habitants, le ministère a attribué 52 postes supplémentaires à notre académie. La répartition a été faite selon deux critères :

  • nombre de classes qui devaient être fermées sur le territoire rural dans chaque département
  • Rééquilibrage des moyens entre les départements : le département de la Vienne et de la Charente-Maritime avaient un taux d’encadrement inférieur à la moyenne académique​.      

 Les 52 postes se répartissent donc comme suit :

  • Charente :+ 10 postes
  • Charente-Maritime :+ 25 postes
  • Deux-Sèvres :
    + 1 poste
  • Vienne :+ 16 postes

 

L’Unsa-Education s’estfélicitée de cette dotation conséquente au regard de la baisse de plusieurscentaines d’élèves à la rentrée prochaine.
Cependant nous avons regretté que le maires de certaines communes rurales aient refusé une fermeture de classe au regard des effectifs. En effet, dans certains cas la moyenne ne dépassera pas 13 élèves par classe. Pour l’Unsa-Education il y a une véritable inéquité entre les écoles rurales et celles des communes de plus de 5000 habitants. Cependant cette dotation permettra des mesures qualitatives très intéressantes dans certains département pour venir en appui des équipes.

 Stagiaires 1er et 2nd degrés :

La situation des stagiaires est problématique. Le ministère n’a encore rien décidé sur leur titularisation. De plus, certains sont extrêmement fragilisés. En effet, en plus de la garde de leurs enfants il faut répondre aux besoins de continuité pédagogique et aussi à ceux de formation. L’INSPE procède parfois à une évaluation continuelle à distance. L’Unsa-Education a demandé à la rectrice qu’elle intervienne auprès de l’INSPE afin que cela cesse.

  

CHSCTA du 7 avril

Comme toutes les semaines depuis le début du confinement, un CHSCTA s’est tenu le 7 avril .

Lire le compte-rendu