Accueil > Actualités et médias > Communiqué de presse : L’unsa-Education a consulté les personnels

Communiqué de presse : L’unsa-Education a consulté les personnels

Article publié le vendredi 24 avril 2020
  • Version imprimable

Reprise du 11 mai : l’Unsa-Education a consulté les personnels

Suite à l’annonce, par le Président de la République, d’une rentrée progressive à partir du 11 mai, L’Unsa-Education a consulté les personnels.

Plusieurs centaines de contributions de la part de ceux-ci portent sur les thèmes suivants.

  • Organisation du travail : 46,5 %
  • Protection des personnels : 35,7 %
  • Santé des personnels : 23 %
  • Organisation familiale des agents : 18 %
  • Présentiel et continuité pédagogique : 14, 3 %
  • Refus de reprise du travail : 10 %
  • Reprise sans condition : 4,3 %
  • Questionnements liés aux Examens : 1,3 %

Les réponses concernent l’ensemble des corps et des métiers de l’Education nationale (enseignants, personnels administratifs, personnels de direction, AESH, Infirmières, contractuels, AED …).

Les enseignants et personnels de l’éducation nationale sont des professionnels responsables et investis, soucieux de reprendre le travail au plus tôt dans les meilleures conditions. Mais ce sont aussi pour certains des parents, des personnes fragiles, à risque, avec un conjoint ou un enfant malade, avec des réalités d’exercice professionnel particulières... Ce sont aussi, comme les autres, des citoyens qui perçoivent les hésitations, les
improvisations et les dangers que recouvre la reprise.

 Il faudra notamment que les autorités apportent des réponses aux questions suivantes :

  •  Comment assurer la « distanciation sociale » dans les transports scolaires ou publics utilisés par les élèves et les personnels ?
  • Comment respecter les gestes barrière avec les élèves en situation de handicap ayant besoin d’un accompagnement de proximité ? Si l’inclusion des élèves en situation de handicap est une priorité, comment assurer la sécurité sanitaire des AESH ?
  • Comment assurer les mouvements des élèves dans les espaces communs (couloirs, cour de récréation,…) ? 
  • Comment utiliser les équipements sportifs ? 
  • Comment assurer la restauration scolaire ?
  • Comment assurer la rotation des groupes d’élèves ?
  • Comment organiser les entrées et les sorties pour éviter les regroupements d’adultes ?
  • Comment seront identifiés les personnels à risques ?
  • Comment procéder en cas de repérage d’un cas suspect ?
  • Qui assurera l’école à distance si les enseignants sont à temps plein dans leur établissement ? Penser qu’ils puissent faire les deux, comme le ministre l’a laissé entendre, c’est nier la réalité du métier. Des garanties doivent être apportées sur cette question.
  • Un effectif de 15 élèves ne peut être une norme absolue. Elle doit être modulée en fonction de l’âge des élèves et des locaux. Qui décidera ?

 

Afin d’assurer une réouverture des écoles des établissements et des services les personnels demandent :

 

  • Une prérentrée indispensable pour mettre au point une organisation nouvelle. Une journée n’est pas suffisante dans les écoles et il ne peut pas être demandé aux personnels de se réunir avant le 11 mai. Il faut décaler la rentrée des élèves pour donner plus de temps en équipe
    pour préparer leur arrivée.
  • Un protocole sanitaire établi à partir de recommandations des autorités de santé et en dialogue avec les représentants des collectivités et des personnels, stabilisé et connu de tous.
  • Du matériel de Protection : gel hydro alcoolique, masques, gants ...
  • Un cadre général qui puisse être adapté aux situations locales. La réponse ne peut pas être identique pour une école à deux classes, à 12 classes un collège ou un lycée de plus de 1800 élèves
  • Une harmonisation des pratiques avec les agents territoriaux.
  • Une attention particulière pour les classes de fin de cycle (GS, CM2, 3ème …)

 

L’Unsa-Education estime qu’il est souhaitable que les élèves reviennent en classe au plus vite, pour limiter au maximum le décrochage des apprentissages, permettre une mise en commun des expériences, et faciliter la projection vers la reprise en septembre. Il va falloir apprendre à vivre avec le Covid-19.
Mais cela ne peut se faire au détriment de la santé des personnels et des élèves et doit s’inscrire dans le déconfinement général de la société toute entière.
Les personnels demandent simplement les mêmes garanties et les mêmes mesures de protection que le reste de la population.

 Contact : 

Jean-François ROLAND

SecrétaireRégional Unsa-Education

07 86 99 14 46

 

 

 



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP