Accueil > Agir pour vous localement > CHSCTA du 17 avril académie de Bordeaux

CHSCTA du 17 avril académie de Bordeaux

Article publié le mardi 21 avril 2020
  • Version imprimable

Mme la Rectrice, présidant le CHSCTA, mentionne l’importance de cette instance avant les vacances scolaires, c’est un moment d’échange avant une période de repos.
Elle rappelle les points importants :
La sécurité des personnels et des élèves, ainsi que la raison sociale.
L’académie est dans l’attente du cadrage ministériel qui sera donné prochainement.

Voir déclaration de l’UNSA Education.


Rectrice : Un cadrage précis sera établi au niveau interministériel et il faut le connaître pour avancer. L’importance est sur l’hygiène des locaux avec un travail en collaboration avec les collectivités territoriales et les communes dans les jours, semaines à venir,
La rentrée ne se fera pas dans une situation ordinaire, le plan national permettra de décliner une méthode académique ; avec des temps de concertation, méthodologie du terrain, organisation...Le confinement sera en parti prolongé pour certains élèves.


SG : Les grandes lignes sont :
 l’hygiène et l’accueil des élèves,
 les recommandations des gestes barrières et la sécurité,
 les personnels à santé fragile seront en télétravail
 un temps de travail sera pris pour organiser la reprise


De nombreuses questions se posent encore, une en particulier : Comment gérer les personnels et les élèves qui vont développer des symptômes après la reprise ? Tous les scénariis sont à travailler.


Le DRH rappelle l’application des ordonnances ministérielles pour les congés de printemps, c’est un droit pour les personnels, d’autant que les personnels sont fatigués par rapport au nouveau mode de travail et aux différentes activités de volontariat. Après le confinement, tous les personnels vont avoir une période de travail très intense, il faudra énormément d’énergie, il faut donc au moins 5 jours de congés, c’est un droit et les
collègues doivent récupérer, retrouver leur force et profiter de leur famille.


La Rectrice rappelle qu’au niveau européen il y a des discussions et un partage constant des informations pour le déconfinement.
L’UNSA Education demande un groupe de travail sur les protocoles et l’activation du réseau des CHS, dans les établissements scolaires.
Les collaborateurs de santé, l’inspectrice santé et sécurité au travail, l’assistant de prévention du rectorat seront des interlocuteurs actifs dans ce GT.

Le Médecin CTR rappelle que le Rectorat collabore avec l’ARS pour un travail en partenariat pour une reprise le 11 mai, des protocoles sont en cours avec la notion de faisabilité au sein de l’Education Nationale. La collaboration avec l’ARS est très active.

L’UNSA Education questionne l’administration : beaucoup de collègues de santé et autres professions sont en mission en dehors de l’Education Nationale et sont en contact avec des patients COVID-19.
Comment va être leur retour dans leur fonction ? Le rectorat va poser la question à l’ARS.
Actuellement, aucun chiffre sur l’ensemble des personnels contaminés ou suspectés COVID-19 ainsi que sur les arrêts maladies COVID ou NON COVID mais certains nombres sont suivis par les médecins de prévention.

Les élèves scolarisés avec des pathologies lourdes ou handicaps ne seront pas scolarisés dans un premier temps, il faut regarder les situations familiales complexes, rappel de l’importance du social !

Il faudra respecter :
- Le protocole sanitaire : mobiliser les CHS
- Le pédagogique : conseil pédagogique à faire après élaboration des protocoles.
Le GT est proposé à partir du 4 mai, dés que le cadrage national sera publié. Le CHSCT et l’administration en feront une déclinaison académique.
Pour l’UNSA Education, il faudra toutes les conditions au niveau sanitaire pour envisager une reprise sereine !

Les représentants de l’UNSA Education
CHSCTA Bordeaux



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP